Chalet Hotel de luxe La Grande Ourse

Espace Bien êtrejjr5541.jpgjjr5546.jpgjjr5558.jpg

On entre dans la Grande Ourse avec la solennité qui sied aux lieux qui vous époustouflent. Et puis, très vite, l’atmosphère sans chichis de ce chalet chaleureux et plein de vie vous amène à penser que vous êtes ici chez vous. On se sent bien sous cette haute charpente de méléze, dans ces beaux volumes où la lumière entre de toutes parts. C’est un peu la maison que l’on dessine dans ses rêves : belle architecture, mobilier soigné chiné aux quatre coins du globe, spacieuse cheminée, mezzanine et puits de lumière, enchaînement d’une multitude de lieux de vie où l’on imagine chacun des hôtes de la maisonnée s’affairant avant de se retrouver autour d’une vaste table de bois. Belle imagerie d’Épinal. On a bien vite envie de visiter chaque recoin et de connaître l’histoire de chalet de charme. « Nous voulions construire quelque chose de beau, expliquent les propriétaires. Quelque chose qui marie la tradition des chalets de montagne avec l’architecture américaine qui met en avant les grands espaces, les pièces ouvertes, la lumière. » Une année pour faire les plans, une autre pour les travaux, la Grande Ourse prenait forme sous les doigts agiles et expérimentés des compagnons. « Ici, les charpentiers, ébénistes et menuisiers ont travaillé en appliquant des techniques héritées du Moyen Age et transmises de génération en génération grâce au compagnonage. » Le résultat est forcément impressionnant. La charpente est totalement chevillée en bois, toute la conception répond aux règles d’or des géniaux architectes maîtres de la perspective, le sur-mesure règne en souverain dans ce royaume où chaque détail est une œuvre d’art. « Nous souhaitions un chalet conçu pour y vivre à l’année, pas une résidence secondaire dépourvue d’âme ; nous voulions une maison ouverte pour recevoir nos amis, et agréable été comme hiver. » C’est assez réussi. La maison change de personnalité au fil des saisons et des heures de la journée. Le matin, le soleil baigne la cuisine et la terrasse à l’est du chalet, puis il s’épanche en journée sur les balcons sud et l’espace salle à manger pour enfin inonder le salon et le coin cheminée en soirée.Ce chalet neuf intégralement conçu en bois de mélèze vieilli propose cinq chambres répartis ici et là dans les niveaux de la maison. Des chambres aux identités propres, meublées de commodes colorées et armoires himalayennes, de coffres du Queyras, de chaises coloniales rapportées d’Inde, de tapis népalais. Le bois toujours le bois, des sols, aux murs, jusqu’au plafond, aux caches radiateur, aux escaliers, aux balcons, aux gouttières, et aux portes anciennes patinées par les âges. Bois brut, bois sculpté, bois vieilli, bois découpé, bois ouvragé. Tout cela a un cachet fou. On sent le bel ouvrage plus que le luxe ostentatoire. Et ce même si, les baignoires se transforment en jacuzzi, la mezzanine est habitée par un billard, et le home cinéma par un écran géant. On s’amuse forcément à découvrir des drôles de trésors dans cette spacieuse maison : une tête de chamois orne la cheminée, un cheval en teck tout droit venu d’Inde observe un banc de charrette himalayenne transformée en table basse, une peau de linx de Californie fait face à celle d’un ours du Canada. Tout invite au voyage, fascine, titille l’imagination et le désir de grandes aventures. On ne serait pas étonné de croiser, ici, la réincarnation de David Crocket ou de Jacq London. Même la cuisine, américaine comme la propriétaire des lieux, mais imaginée par une société anglaise, n’échappe pas à sa collection de trophées. Des animaux, en bois cette fois-ci, se laissent contempler entre les casseroles en cuivre de cette cuisine équipée de marbre italien et de carrelage espagnol. On ne finit jamais son tour du monde en visitant la Grande Ourse. L’immense vaisselier vient des Pyrénées. Pour l’intégrer en bonne place, il a fallu changer les plans du chalet ! Reste à plonger au sous-sol pour découvrir un must : la salle bien être équipée d’un splendide sauna, de douches carrelées dignes des hammams les plus tendances, d’un espace détente où la musique relaxante vous fait sombrer dans les relax. Classé au firmament des 5 étoiles, la Grande Ourse se loue avec les services hôteliers qui vont de pair avec ce type de chalet de prestige : cuisinier, chauffeur, hôtesse d’accueil, chalet manager, femme de ménage, lingère…. Commercialisé par Axesse Services, la Grande Ourse peut accueillir jusqu’à dix personnes pour un tarif tout compris allant, selon la période, de 21 000 à 26 000 euros la semaine…La vue magnifique sur le domaine skiable de Serre-Chevalier et le mont Prorel est bien entendu incluse dans le prix.
Contacts :
Chalet Prestige
Tél. : 04 92 24 27 11
Mobile : 06 62 76 53 54
www.chalet-prestige.com
AUTEUR ET DROITS : Marie-Stéphane GUY Attitude Serre Chevalier N°1

PHOTOS: JJ REYNALD

 

 

 

Laisser un commentaire